biolitec® in Coloproctology

Minimally invasive laser therapy of hemorrhoids

LHP®

Premier choix pour les hémorroïdes est que le traitement au laser LHP® mini-invasif croit Dr Blumberg de Lübeck

Claus Blumberg FotoEn Interview : Le chirurgien et proctologue, Dr Claus Blumberg, Lübeck, est entre autres spécialisé dans le diagnostic et le traitement des hémorroïdes et propose à ses patients, une intervention en ambulatoire ou en stationnaire. Le premier choix du Dr Blumberg en cas d'hémorroïdes de haute grade est la thérapie laser LHP®.


Dr. Blumberg, vous êtes proctologue, que faites-vous précisément ?
La proctologie s'occupe des maladies du rectum et de leur prophylaxie. Plus de la moitié de tous les adultes souffriront au moins une fois dans leur vie, d'une maladie de la zone du rectum, par exemple d'hémorroïdes.

Quelles sont les plaintes de vos patients en consultation ?
Les plaintes sont variées, des démangeaisons douloureuses, des brûlures et saignements, des excrétions humides, une sensation de pression dans le rectum jusqu'à l'incontinence. Les symptômes sont plus ou moins fortement marqués.

Quels en sont les causes ?
Les causes de ces plaintes sont variées et souvent d'abord non caractéristiques. Les proctologues sont spécialisés dans le diagnostic et le traitement de ces causes.

Que sont précisément les hémorroïdes ?
Les hémorroïdes ou lac vasculaire sont responsables de l'étanchéité fine du canal anal vis-à-vis de l'air et des liquides. Les affections hémorroïdales commencent lorsqu'elles s'élargissent. Des habitudes telles des pressions ou le fait de forcer les selles, des positions assises prolongées et des pressions conduisent à une distension de la muqueuse et à un élargissement du lac vasculaire.

Faut-il directement opérer ?
En aucun cas. Dans une atmosphère détendue, je discute avec mes patients de leurs plaintes, je procède à un examen et pose un diagnostic précis. Une demande particulière est toujours de prévoir des possibilités thérapeutiques conservatives, à savoir non chirurgicales. Si une intervention chirurgicale était cependant nécessaire, celle-ci doit être réalisée de la manière la plus douce possible.

Quel est l'objectif de la thérapie ?
L'objectif est toujours de réduire le lac vasculaire à une taille normale. On dispose pour cela de différentes possibilités, selon les symptômes et la gravité de l'affection hémorroïdale. En cas d'hémorroïdes de faible grade, on procède en général à une ligature. A l'aide d'un anneau en caoutchouc, on pince le nœud, celui-ci dépérit et tombe.

Et pour les affections hémorroïdales de haute grade ?
Nous choisissons la thérapie laser peu invasive LHP® de biolitec®. Les hémorroïdes sont irradiées de l'intérieur à l'aide d'une sonde laser à rayonnement central et ainsi rétractées de manière contrôlée. La muqueuse anale sensible est préservée et le tissu du sphincter est non endommagé. Le procédé LHP® convient pour les affections hémorroïdales de grades 2 à 4.

Que signifie peu invasif ?
Le médecin traitant peut procéder à la procédure laser LHP® par une petite incision des tissus. Plus faible est le traumatisme pour l'organisme ou l'organe, mieux c'est.

recommandez-vous un traitement en ambulatoire ou en stationnaire ?
Cela dépend de la gravité de la maladie et de l'état général du patient. La thérapie laser LHP® de biolitec® est caractérisée par un traitement en ambulatoire et une reprise rapide des activités quotidiennes.

Plus d'informations: www.chirurgie-luebeck.com.